Boris Cyrulnik; les conséquences psychologiques du confinement et des mesures pour pour bien y survivre

Crédit photo: Michelle Ziling Ou de Unsplash

Bonjour tout le monde. C’est avec joie que je vous retrouve pour un nouvel épisode du balado ma santé pour la vie.

Aujourd’hui, j’ai le privilège de m’entretenir avec Boris Cyrulnik, neuropsychiatre et spécialiste de la résilience

Passer du temps en compagnie de M. Cyrulnik c’est chaque fois une expérience agréable de laquelle on ressort avec de nouvelles perspectives. Les chemins qu’il nous fait emprunter proposent des paysages surprenants.

Crédit photo: Mark Basarab de Unsplash

En psychologie la résilience désigne la capacité d’un individu à surmonter psychiquement les épreuves de la vie et les moments douloureux de l’existence. Cette capacité permet à l’individu de rebondir et d’entreprendre un nouveau départ après un traumatisme et à se développer, en dépit de l’adversité.

Crédit photo: Jan Canty de Unsplash

Autant en Europe qu’ici, où la deuxième vague de confinement du au Coronavirus sévit, je voulais en savoir plus sur les conséquences psychologiques de cette distanciation sociale imposée. Et aussi savoir comment on peut minimiser les impacts psychologiques du confinement.

Crédit photo: Andrew Neel de Unsplash

Je me demande, comme à peu près tous les autres parents, quelles sont les meilleures façons de soutenir et de faire du bien à mes deux adolescents.

Crédit photo: Sammie Vasquez de Unsplash

À l’autre bout du spectre il y a ma mère de 75 ans qui vit seule. Face à elle mes inquiétudes sont moindres car elle a plus de ressources intérieures, mais n’empêche que le confinement l’affecte et l’isole.

Crédit photo: Christian Langballe de Unsplash

Qui sont les personnes les plus vulnérables face au confinement ? Est-ce que cette crise fait ressortir encore plus les inégalités sociales ? Une fois la crise passée, est-ce qu’on reviendra à la normale ? Est-ce que la notion même de normalité sera redéfinie ?

Comme vous l’entendrez, bien que notre point de départ était sur les contrecoups de la COVID-19, nous avons parlé de bien d’autres choses; de l’origine des épidémies, de l’importance des arts, de la condition des femmes et des bienfaits de l’affection.

Crédit photo: Emily Morter de Unsplash

Boris Cyrulnik, est né le 26 juillet 1937 à Bordeaux. Alors qu’il a six ans, ses parents sont arrêtés puis déportés. Ils ne reviendront jamais. Il est recueilli par une tante maternelle qui l’élève. Ces événements dramatiques de son enfance vont déterminer ses choix professionnels.

Il suit des études de médecine, puis se dirige ensuite vers l’éthologie. Et il continue à se diversifier, il est à la fois neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste. Il veut décoder la machine humaine.

La vulgarisation de ses connaissances lui tient particulièrement à cœur et occupe une place fondamentale dans sa vie. Il a notamment vulgarisé le concept de résilience et a publié plusieurs dizaines d’ouvrages à titre individuel et collectif.

Boris Cyrulnik est un homme engagé. Parmi les causes qu’il défend, on retrouve le droit de mourir dans la dignité. Il est également engagé pour la protection de la nature et des animaux.

En décembre 2014 en France, il est élevé au rang d’Officier de la Légion d’Honneur.

Bonne écoute! Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s